quelles sont formalités entrée Grenade
pub

Grenade, une magnifique région qui regroupe les quartiers les plus mythiques et anciens, parfumés de jasmin, de recoins et de petites places évoquant une médina exceptionnelle. Il suffit parfois de pousser la porte de quelques maisons pour découvrir les jardins et les hauts murs les entourant avec délicatesse. Les vignes et les patios, les mosquées converties en églises agrémentent les quartiers historiques. Ainsi, en vue de ses spécificités, Grenade a vraiment tout pour plaire. De ce fait, nombreux sont les français qui souhaitent séjourner à Grenade. Pour ceux qui sont tentés, il faut savoir qu’il existe quelques points à prendre en compte.

Faut-il un visa pour aller à Grenade ?

quelles-sont-formalités-entrée-grenade

Les citoyens belges, suisses et français doivent obligatoirement avoir en leur possession, un passeport valide de 3 mois minimum après la date de sortie du pays, contrairement aux canadiens qui ont seulement besoin d’un passeport ou d’un document de voyage avec photo valide, qui prouve la nationalité du voyageur. Posséder un passeport en cours de validité est en effet indispensable pour accéder au territoire de Grenade

Contrairement à de nombreuses autres destinations, la carte d’identité nationale ne suffit pas car aucune dérogation ne peut être accordée par les autorités compétentes. Cependant, il faut savoir que les français n’ont besoin d’aucun visa s’ils comptent séjourner moins de 3 mois. Dans le cas contraire, il sera nécessaire de s’adresser à l’immigration Office, autrement dit, au bureau de l’immigration rattaché aux forces de polices de Grenade. Les coordonnées sont mis à la disposition des voyageurs une fois sur place. Quant aux plaisanciers qui voyagent à bord de leurs bateaux privés, ils sont appelés à se plier à toutes les formalités relatives à la police et à la douane dès leur entrée, mais aussi leur sortie de Grenade. De plus, il faut savoir que toute importation de produits alimentaires périssables est interdite. Les animaux domestiques importés sont précédés d’une quarantaine d’environ 6 mois. En se rendant à l’ambassade de France située à Sainte-Lucie, il sera possible d’obtenir un visa sur présentation, bien sûr, d’un billet de retour. Toute prolongation se fait sur place. Attention toutefois, pour les français qui transitent par les Etats-Unis, il est important de s’assurer d’avoir à sa disposition un passeport répondant à toutes les exigences américaines, étant donné qu’il faudra passer par la douane juste avant le vol de correspondance. Ainsi, il sera nécessaire de prévoir une heure de délai au moins. En outre, il est nécessaire, pour bénéficier de toute exemption de visa, d’avoir à sa disposition une autorisation électronique de voyage avant son départ. Ainsi, le visa sera délivré aux voyageurs à leur arrivée et restera valable jusqu'à leur retour prévu.

Sécurité, transport, hébergement, tout ce qu’il faut savoir une fois à Grenade

Les français qui vont à Grenade doivent être responsables de leur sécurité. Ces derniers sont invités à vérifier tous leurs contrats d’assurance, en plus de devoir disposer de plusieurs moyens et méthodes de financement, pouvant couvrir les éventuelles hospitalisations ou évacuations, en cas de crise. En effet, il existe plusieurs risques et recommandations à considérer dans les cas suivants :

  • la délinquance : une montée étonnante de délinquance mineure a été constatée ces derniers temps, particulièrement en fin d’année ou à l’approches des fêtes et des carnavals en août,
  • les risques volcaniques : il est conseillé de s’informer au préalable sur toutes les activités volcaniques sous-marines et ce, via les différents sites internet dédiés à cet effet, comme celui du centre de recherche sismique des Antilles. Il est donc impératif de respecter les zones d’exclusion maritimes décrétées par les autorités de la région, en cas d’activités volcaniques inattendues,
  • les tempêtes tropicales : les tempêtes tropicales ainsi que les ouragans s’étendent principalement dans la période allant de juin à octobre. Dans certains cas, et pendant cette saison, les tempêtes peuvent se poursuivre jusqu'à décembre. Il est donc recommandé aux voyageurs de Grenade de suivre rigoureusement l’évolution des tempêtes et des ouragans sur National Hurricane Center, en plus de devoir se conformer aux différentes recommandations relatives aux cyclones et tout autre risque climatique. De plus, il faut être attentif à toutes les informations pouvant être diffusées par les autorités locales sur ces phénomènes naturels. 

Il faut savoir que la totalité de l’archipel est sous vigilance renforcée. Ainsi, en cas d’incidents, il est conseillé de :

  • éviter toute circulation dans des endroits isolés en étant seul, principalement s’il fait nuit,
  • éviter les plages désertes au maximum, 
  • mettre ses documents de voyage et ses objets de valeur au sein du coffre sécurisé proposé par l’hôtel.

De même, il est recommandé de prendre des précautions afin de prévenir les vols. Mieux vaut éviter les promenades de nuit ainsi que l’exposition d’objets de valeur comme les bijoux et les appareils photo. Il faut garder en tête que les voleurs ont les yeux partout ! Bien que Grenade soit magnifique à visiter, les secteurs du Lagoon et de Grand Anse sont connus pour les agressions. Les touristes ne doivent jamais laisser leurs bateaux sans surveillance. Quant à la circulation une fois sur place, il est possible de circuler en minibus sur l’ensemble de l’île. En plus d’être économique, ce moyen de transport est l’idéal lorsqu'il s’agit de découvrir le rythme de vie et la culture des habitants. Cependant, il ne faut pas se presser de découvrir tout en un seul coup, la plupart des endroits historiques méritent que l’on prenne son temps. Contrairement aux minibus, les taxis sont beaucoup plus chers. Les prix sont fixés au préalable. Pour ceux qui souhaitent louer une voiture pour plus de liberté, il faut garder en tête que la conduite s’effectue du côté gauche de la route. Cependant, acheter un permis local est une obligation pour les loueurs. En ce qui concerne l’hébergement, des locations de chambres chez l’habitant et des appartements sont disponibles un peu partout sur l’archipel. Les infrastructures ne sont pas faites pour le campement mais reste autorisé par les autorités. Il suffira de demander à l’accueil du parc qui sera en mesure de fournir le document.

pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*