toutes formalites entree sierra leone

Situé entre le Liberia et la Guinée et bordé par l’océan Atlantique, le Sierra Leone est l’un des pays les plus pauvres, certes, mais qui possède toutefois une beauté unique au monde, qui laisse beaucoup de voyageurs bouche-bée ! Le pays tente tant bien que mal de se reconstruire depuis de nombreuses années et ce, malgré toutes les guerres et les ruines qui y demeurent. Bien qu’une certaine douleur psychologique y perdure, le pays renaît de ses cendres et parvient peu à peu, à se reconstruire. Pour tous les français qui souhaitent visiter ou séjourner au Sierra Leone, on vous dit tout sur les obligations de visa.

Faut-il avoir un visa pour un voyage au Sierra Leone ?

toutes-formalites-entree-sierra-leone

Les voyageurs Français qui souhaitent séjourner au Sierra Leone sont dans l’obligation d’obtenir un visa. Il est à savoir qu’aucune représentation diplomatique du pays n’existe en France. Lorsqu'il s’agit d’un court séjour, la demande de visa doit être émise avant le départ au Sierra Leone. Un visa touristique d’une validité de 3 mois, pouvant être renouvelable à nouveau, peut être délivré dans un délai ne dépassant pas la semaine. À titre exceptionnel et uniquement en cas d’urgence, il sera possible d’obtenir, une fois arrivé à l’aéroport de Freetown, un visa d’un mois après avoir achevé toutes les démarches nécessaires à cet effet, auprès du consule honoraire du pays. Pour tous ceux qui souhaitent obtenir plus d’informations quant aux modalités de délivrance de cette autorisation, il est possible de contacter directement l’embrassade du Sierra Leone se trouvant à Bruxelles. L’ambassade de France en Guinée est très compétente pour tous les français de passage ou qui résident au Sierra Leone. En vue de l’absence de toute représentation diplomatique en France, les visiteurs qui souhaitent se rendre dans le pays doivent être responsables d’eux-même et de leur propre sécurité. Ces derniers doivent s’assurer d’avoir à leur disposition tous les moyens et outils nécessaires en cas d’urgence ou de crise. Le contrat d’assurance doit donc contenir toutes les modalités relatives à ces situations parfois improbables. Pour tous les français qui perdent leurs passeports, l’ambassade du pays à Conakry sera en mesure d’émettre une autorisation de laissez-passer pouvant leur permettre de retourner en France, en toute tranquillité. La section consulaire de cette ambassade est très compétente pour toutes les démarches et documents administratifs. Il sera ainsi possible de contacter l’ambassade en cas de besoin. L’important est d’avoir à sa disposition un passeport valide et un visa. Contrairement à de nombreuses autres destinations d’Afrique, il n’existe pas de visa dédié spécifiquement aux voyages d’affaires. En effet, si un français compte se rendre au Sierra Leone pour affaire, il lui suffira de déposer une demande de visa court séjour, renouvelable une fois et valable 90 jours.

Règlement, risques et recommandations de transport lors d’un voyage au Sierra Leone

Tout d’abord, il faut savoir qu’il est interdit aux voyageurs d’importer avec eux une somme supérieure à 10 000 dollars au Sierra Leone. Uniquement quelques professionnels, possédant une licence bien spécifique et délivrée par les autorités compétentes, pourront exporter des objets de valeur, comme des diamants. Pour les français qui se rendent au pays, il faut savoir que les axes principaux de Freetown restent asphaltés. De nombreux artères de la région sont cependant inachevées et dans un état assez déplorable. Le centre-ville est connu pour son trafic dense où il est parfois possible de passer des heures en route. Il est donc conseillé de se munir d’une carte routière unique, mise en place par Shell, qui concerne tous les déplacements en voiture. Heureusement, il existe de nombreuses stations-services implantées un peu partout sur le territoire. Cependant, faire le plein de carburant avant de sortir est une étape clé qu’il ne faut surtout pas sous-estimer. Disposer de ses papiers personnels est important en vue des contrôles fréquents et consciencieux qui ont lieux continuellement. En cas d’accident, il serait prudent de :

  • quitter les lieux exposés,
  • rester dans son véhicule,
  • rejoindre le commissariat ou n’importe quel autre bâtiment officiel proche.

Ces recommandations permettent d’avertir en temps voulu, les services de police ou de gendarmerie. Quant à la législation locale, il faut savoir pour les plus fêtards, que toute possession ou consommation de drogue est réprimée et punie. Avec un contrôle très fréquent des pièces d’identités, mieux vaut toujours avoir toute sa conscience et ses papiers. 

Le Sierra Leone est un pays connu en Afrique pour ses pluies torrentielles qui peuvent causer des inondations, des glissements de terrain et des crues, principalement au sein de la capitale où il est possible de voir de nombreuses maisons construites au bord des collines. Quant au reste de l’année, les vents chargés de poussières et assez imposants, peuvent réduire considérablement les conditions de visibilité, notamment s’il fait nuit. Mieux vaut jeter un œil sur toutes les conditions météorologiques de la journée avant d’entamer tout déplacement. Malheureusement, les accidents liés aux transports sont fréquents et restent assez graves en Sierra Leone. Avec un éclairage moindre des voies et des routes, les véhicules ont du mal à circuler en toute tranquillité lorsque les feux sont éteints. Eviter les sorties de nuit et conduire avec prudence lors d’une sortie est essentiel. Les animaux errants et les piétons constituent un danger en plus. Il est conseillé de circuler prudemment et d’éviter le déplacement hors péninsule. En hiver, les routes deviennent peu pratiques, voire même impraticables. Disposer d’une voiture tout terrain ou faire appel à un chauffeur expérimenté est de rigueur. Emprunter des motos-taxis et des transports collectifs est à éviter. Une fois avoir pris conscience de toutes ces modalités et recommandations, il est possible d’accéder au Sierra Leone sans problème. Quant à l’hébergement, peu d’hôtels acceptent le paiement par cartes de crédit. En effet, l’espèce est pour beaucoup d’établissements, le meilleur moyen de régler sa nuit. L’euro et le dollar sont des devises qu’il est possible d’échanger avec beaucoup de facilité. De plus, les distributeurs mis en place à Freetown sont en mesure, en cas d’urgence, de fournir aux touristes la somme dont ils auront besoins. Attention toutefois aux fraudes qui possèdent un taux assez important.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*
*