visa equateur

Les vacances et les beaux jours arrivent à grands pas. Bien sûr, comme chaque année vous avez prévu de faire des voyages et ainsi découvrir de nouveaux pays tels que l’Equateur.

L’Equateur est souvent, une destination oubliée des touristes. Or, ce pays est une véritable mine d’or pour les vacances, grâce à la vie qui n’est pas chère là-bas, l’agréable accueil des gens ainsi que les magnifiques paysages qui ne cessent d’éblouir plus d’un !

 Mais, avant la plage et le sable chaud, vous pensez d’abord au visa et à toutes les ennuyantes formalités. 

Vous ne savez absolument rien sur le visa Equatorien ? N’ayez crainte, on vous explique tout !

Quels sont les pays qui ont besoin de visa

L’Equateur est un pays assez particulier en ce qui concerne le visa, puisque c’est l’un des seuls au monde, à offrir une accessibilité quasi-totale aux touristes internationaux. Ce qui fait de lui un pays extrêmement intéressant et alléchant pour voyager.

En effet, tout le monde est d’accord sur le fait que le visa est un papier administratif très embêtant qui procure, une sorte de stress aux voyageurs.

 C’est pour cette raison que l’Equateur propose une nouvelle réforme qui consiste, à laisser entrer le plus grand nombre de nationalité et de touristes dans le territoire du pays. Eh oui, vous ne rêvez pas ! Il est beaucoup plus facile de voyager en Equateur qu’en Europe.

visa equateurD’ailleurs, c’est grâce à ce petit coup de génie, que l’Equateur a pu se faire connaitre comme étant une véritable ville touristique avec un grand nombre d’activités afin d’émerveiller les voyageurs, et d’être le leader du marché vacancier.

L’Equateur applique ces règles aussi pour les hommes et femmes d’affaires et pour les entreprises, ce qui rend le pays un nouveau rendez-vous pour les entreprises, et ainsi se faire connaitre afin d’augmenter et de développer son économie ainsi que ses collaborations.

L’Equateur est donc, un pays relativement accessible sans visa si bien que le nombre de nationalités qui en ont besoin peuvent se compter sur le bout des doigts.

C’est pour cette raison, que la rédaction vous a établi une liste contenant tous les pays malchanceux qui ont besoin d’un visa :

  • Le Kenya, Ethiopie et le Nigéria ;
  • L’Afghanistan, le Bengladesh et le Pakistan ;
  • La Somalie, l’Érythrée ainsi que le Népal ;
  • La Chine, sauf pour les ressortissants chinois titulaires d’un passeport tout droit venu de la république de Hong Kong ainsi que de Macao.

Concernant les citoyens de Cuba,  même si ces derniers ont le droit de voyager sans visa en Equateur, ils ont quand même besoin de présenter lors de leur voyage, un papier qu’on nomme "lettre d’invitation" qui doit impérativement être authentifié par le ministère des affaires étrangères Equatorien.

Si en revanche, vous ne faites pas partie des pays cités ci- dessus, vous avez le droit de voyager librement en Equateur pendant une durée de 3 mois, vous pouvez utiliser bien sûr ces 90 jours en plusieurs fois. 

Par contre vous recevrez dès votre arrivée en Equateur un "tampon appelé T3" sur votre passeport.

Quelques informations pratiques à absolument connaître avant de voyager en Equateur

L’entrée en Equateur n’est malheureusement pas garantie. En effet, même s’il n’existe pas réellement de procédure afin d’y voyager, les autorités doivent à chaque entrée vérifier votre éligibilité à pouvoir pénétrer au sein de leur pays.

 C’est pour cette raison, qu’il faut remplir certaines formalités avant de voyager pour pouvoir obtenir ce tampon T3 et ainsi voyager en toute liberté.

Le tampon nécessite d’avoir un passeport qui se doit d’être valide au moins 8 mois après la date de votre séjour, un billet retour qui a pour but de prouver que vous ne voulez pas immigrer clandestinement en Equateur et enfin, des preuves tangibles afin de montrer que vous êtes capable de vous offrir ce que vous voulez une fois arrivés en Equateur.

D’ailleurs si l’Equateur est un pays qui vous plait et que vous souhaitez y séjourner un peu plus, il vous sera obligé de demander un visa touriste de 6 mois à peu près.

 Dans ce cas, vous serez obligés de faire la demande avec beaucoup d’avance, afin de ne pas avoir des soucis de délais car, si votre durée de départ de 3 mois est dépassée, vous serez certainement confrontés à payer des sanctions financières d’à peu près  2000 dollars ainsi qu’un risque d’expulsion du pays.

Il est important de préciser que cette extension n’est pas disponible pour toutes les nationalités. Celles qui n’ont pas accès doivent demander un visa depuis leur pays d’origine.

Si en revanche, vous penchez plutôt pour résider en Equateur, ce sera un peu plus compliqué. 

En effet, cette action nécessite premièrement un visa 12-X puis un autre visa dit d’immigration. 

La procédure est relativement longue et pénible car, les demandes ne sont pas acceptées à tous les coups,  mais, elle en vaut vraiment la peine vu la magie que procure le pays.

N’oubliez pas que chaque papier et document que vous présenterez aux autorités Equatoriennes, devront obligatoirement être munis de sa traduction espagnole ainsi de ce qu’on appelle une "apostille."

L’apostille est tout simplement une signature ou un cachet qui prouve l’authenticité de n’importe quel document.

Les types de visa pour partir en Equateur

L’Equateur n’offre pas une large palette de visa puisque très peu de pays en ont vraiment besoin.

C’est pour cette raison qu’il n’existe principalement que deux seulement : le visa touriste et le visa immigration.

Le spécial touriste est un visa assez classique et est vraiment très facile à obtenir. Le visa immigration en revanche est plus complexe, il fait appel à un avocat et doit se faire en Equateur afin de minimiser les fraudes.

Il est concerné par plusieurs types de personnes et est, dérivé en plusieurs domaines.

 Il existe le visa immigration spécial rentier, investisseur, professionnel ou encore le spécial de tutelle.

La durée d’obtention de ce dernier peut être très longue mais c’est pour la bonne cause n’est-ce pas ?

Comme vous avez pu le voir, l’Equateur est un pays extrêmement accessible vu l’inutilité du visa. Il ne manque plus qu’à faire vos valises et de foncer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*