visa-guatemala

La république du Guatemala se situe en Amérique Centrale. Ce joyau brut de l'Amérique mérite d'être visité pour bon nombre de raisons, mais l'une des principales reste la cité perdue de Tikal. Ce pays se définit par un décor de jungle naturelle, mélangeant décor baroque et originalité à l'état pure, des ruelles ayant gardé un décor historique avec du pavé par terre, des couleurs chatoyantes et des bâtisses qui ont su supporter le temps. Allez à la rencontre des habitants, leur mode de vie et leur culture. Partir au Guatemala ne ressemble en rien à un voyage touristique ordinaire, c'est carrément une expérience de vie. Ça tombe bien, puisque des vacances  au Guatemala ne nécessitent aucun visa touristique pour les Français.

Formalités pour rentrer au Guatemala

Pour les ressortissants Français, ainsi que ceux qui y vivent ayant une carte de séjour, aucune procédure de visa n'est nécessaire. Un passeport valide encore 06 mois après la date de retour suffit pour effectuer son voyage, sauf si le séjour dépasse les 90 jours (donc 3 mois). Dans ce cas, il est impératif de faire une demande de visa longue durée au niveau de l'ambassade du Guatemala en respectant les papiers à fournir.

Certains vols pour le Guatemala transitent par les Etats-Unis d'Amérique. Dans ce cas, nul besoin d'un visa, mais il est conseillé d'avoir une autorisation d'entrée sur le territoire Américain. Cette autorisation s'obtient en ligne via  l'Electronic System for Travel Autorisation (ESTA), qui d'ailleurs est payante (environ 14  US$). En plus de cette autorisation, il faut être en possession d'un billet aller/retour (surtout retour), même si ce dernier ne s'effectue pas sur le pays de transition ou par le Guatemala.

Les 90 jours autorisés lors d'un voyage au Guatemala incluent également le Honduras, le Salvador et le Nicaragua. C'est-à-dire qu'il est possible de visiter les 4 pays librement durant cet intervalle, grâce à un accord entre ces pays qui permet de pouvoir tous les visités en même temps et pouvoir quitter le pays en toute sécurité sans avoir de problèmes avec les douanes.

Pour les mineurs, le Guatemala exige la possession d'un passeport individuel (pièce d'identité). Pour ce qui est de l'autorisation parentale, celle-ci dépend du pays d'origine (donc la France). Cette dernière exige une autorisation signée par les parents ainsi que les photocopies de leurs pièces d'identité pour permettre à l'enfant de quitter le territoire.

Quand un visa est-il nécessaire ? 

Un visa est nécessaire dans certains cas, outre lorsqu'on dépasse les 90 jours. Il en faudra un également pour un voyage d'affaire ou un visa d'étude. Chacun d'entre-eux possède une procédure relativement différente qu'il faudra appliquer à la lettre pour ne pas prendre le risque d'avoir un refus de visa.

Lorsqu'on souhaite effectuer un voyage d'affaire au Guatemala, c'est très souvent à l'entreprise d'effectuer les démarches. Mais qu'importe, il est important de définir précisément ce que l'on compte faire là bas, autrement dit le but de notre voyage. Il faudra aussi préciser la somme que l'on a pour pouvoir arriver à l’aboutissement du projet, les conditions d'hébergements ainsi que la durée du projet. Ce type de visa ne peut être renouvelé qu'une seule fois pour la même durée, c'est-à-dire 6 mois. Il faudra se munir de :

  • Formulaire de demande de visa fourni par le consulat du Guatemala qui se trouve à Paris 
  • D'une photo récente du concerné
  • Un passeport original en cours de validité
  • Une photocopie du passeport
  • Une lettre écrite par l’entreprise qui envoie le demandeur en mission, en retrouvant à l’intérieur un descriptif de l’objet de la mission à réaliser et les modalités de prise en charge des frais de déplacement et de séjour sur place pour le concerné
  • Photocopie de l’attestation du responsable juridique de l’entreprise au Guatemala
  • Photocopie de l’attestation du responsable juridique de l’entreprise française
  • Photocopie  de la pièce d’identité du responsable juridique s’il est guatémaltèque
  • Photocopie du passeport dans le cas où il est étranger
  • Photocopie des brevets déposés par l’entreprise
  • Photocopie de l’enregistrement de l’entreprise auprès du Registre du commerce et des sociétés

Dans le cadre d'un visa d'étude, il faudra certifier être accepté et inscrit à une école située au Guatemala. L'école devra confirmer l'acceptation et indiquer le cursus, la durée d'étude et le diplôme final à obtenir à l'issus de ces années. 

Ce que l'on peut faire au Guatemala sans visa

Un pays qui n'exige pas de visa ne veut pas dire un pays où l'on peut tout faire. Il y a certaines choses qu'on est libre de faire une fois sur le territoire, d'autres non. La chose la plus évidente que l'on puisse faire au Guatemala sans visa est du tourisme : 

  • Réserver une chambre d'hôtel
  • Visiter des monuments
  • Effectuer des achats basiques
  • Louer un appartement (courte durée)
  • Se déplacer par des moyens de transports locaux
  • Louer un restaurant ou autre structure
  • Louer un bateau ou une voiture

Autre que le tourisme, ont peut également effectuer des soins médicaux dans leurs centres hospitaliers. Aucune exigence n'est soumise pour un touriste, il ouvre droit à des soins médicaux dans les hôpitaux et dans les cabinets privés comme tout autre citoyen.

Effectuer certaines des activités sportives et culturelles que propose le pays, participer aux festivals et événements organisés au Guatemala. Même si tous ne sont pas ouverts aux touristes,la plupart le sont. Accéder à des plages ou piscines privées, les excursions et randonnées sont aussi des activités à faire librement dans ce pays, participer à des concours éphémères qui peuvent avoir lieu tels que des concours de nourritures, de courses ou autres.

Par contre, il est impossible de débuter un projet sur place sans un avis préalable ainsi qu'une autorisation des autorités. Il se peut aussi que ce soit impossible d'acheter une maison sur place sous un visa touristique uniquement, ou tout autre gros achat. C'est pourquoi il est préférable de se renseigner au préalable pour éviter les complications, on risque souvent la prison pour une telle infraction.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*
*