visa niger
pub

Situé en plein cœur de l'Afrique, le Niger est le plus grand pays de l'Afrique Occidentale. Voyager aux Niger est une chose vraiment très rare et réservée uniquement aux aventuriers. Composé de deux tiers de Sahara, le Niger est composé que de très peu de reliefs. En effet,  une chaîne de montagne appelée "le Massif de l'Air" le délimite à l'Ouest (ayant pour point culminant le Mont Bagzane, avec 2, 22 km d'altitude),  et on retrouve des hauts plateaux au Nord. La seule source d'eau permanente au Niger est le fleuve du Niger, qui représente la fierté des Nigériens. Plusieurs autres rivières se rencontrent dans ce fleuve, mais elles sont semi-permanentes. On retrouve également quelques lacs, comme par exemple le Lac du Tchad. Le tourisme au Niger est presque inexistant, en raison des problèmes de sécurité qui règnent sur le pays. Des conflits politiques opposant le peuple et les autorités perturbent le cours de vie des Nigériens. Cependant, hors des sentiers battus, le pays possède de magnifiques sites qui seraient très intéressant à visiter.

Voyager au Niger

Aux premiers abords, le Niger est un pays très dangereux dans lequel il ne faut jamais s'aventurer. La réputation du Niger le précède : c'est l'un des plus grands pays de l'Afrique, mais aussi l'un des plus dangereux. Les accrochages entre les militaires et les groupes opposants peuvent être très violents et meurtriers. Mais ça reste une magnifique destination pour les globe-trotteurs les plus hardis, qui cherchent une expérience très forte et vraiment inoubliable.

La capitale

Niamey, la capitale, est située sur le fleuve du Niger, et a été construite au XIX e siècle. Elle est restée ignorée comme une petite ville pendant très longtemps, puis elle a commencée à attirer les Nigériens jusqu'à atteindre les 1,3 m d'habitants. La capitale est la ville la plus chargée, mais la plus endémique du pays. Niamey est également le théâtre des opérations de délinquance et de l'opposition nigérienne. Elle a connu et continu de vivre des expériences sanglantes et douloureuses. Les conditions politiques mises à part, Niamey est également la capitale de la musique, où vous pouvez profiter de très belles expériences. C'est le berceau de L'Afrobeat, qui s'est ensuite propagé dans le monde entier. Le hip-hop nigérien est également le hip-hop le plus répandu dans l'Afrique noire. La capitale regorge de boites de nuit ainsi que des clubs de musique.

Le vaste Sahara

C'est au Niger qu'on retrouve le désert de tous les déserts : le Ténéré.  Ce désert étale ses étendues sablonneuses sur plus de 800 km.  Il est considéré comme l'une des régions les plus sèches du globe. On y trouve que quelques timides oasis, parsemés de part et d'autres. C'est aussi un cimetière de dinosaures, on y trouve également des peintures rupestres et des traces ainsi que des objets préhistoriques.

Le plateau de Djado est un endroit surréaliste, voire imaginaire. De magnifiques chef-d'œuvres sculptés par la nature sont retrouvés ici. Mais ce n'est pas tout !  À Djado, on peut également trouver de l'or. Les sites d'orpaillages sont nombreux ici.

Agadès, le carrefour des migrants

Cette ville est le carrefour où se retrouvent les caravanes des migrants. Son cachet très spécial est caractérisé par les rues sablonneuses et les maisons au style architectural soudanais. Elle se distingue par ses nombreuses mosquées : 4 grandes mosquées  où se rassemblent les pratiquants le vendredi et plus de 80 mosquées dans chaque cartier.

Le climat au Niger

Même si la chaleur au Niger est plutôt caniculaire tout au long de l'année, vous pouvez profiter d'un temps plus modéré en vous y rendant  durant la période qui s'étale de novembre à  février. Les vents de sable dans le pays sont inévitables, mais sont plus au moins supportables durant cette  période. 

Vous pouvez en profiter pour visiter  le parc national de W, car il sera fermé en saison de pluie.

Que visiter au Niger ?

Si vous êtes de passage à Niamey, un passage à la grande mosquée s'impose. Sa mosquée est également un excellent endroit pour apprendre à connaître  les différentes ethnies de la région.  Ensuite, passez au marché très atypique du Niger, vous y trouverez plein d'articles variés.

Évadez-vous dans son vaste désert et son Massif de l'Air, mais attention, il faut impérativement être accompagné car le désert est immense et il n'y a aucun repère. Vous pouvez également assister à un marché de chameaux à Agadès. Finissez votre séjour par une croisière sur le fleuve du Niger. 

Formalités d'entrée

Pour les ressortissants Français, un visa accordé par les autorités nigériennes est obligatoire pour entrer au pays. 

Documents nécessaires

Les documents nécessaires pour un visa touristique sont : 

  • Un passeport valable de 6 mois après la date de l'arrivée au pays, accompagné d'une photocopie des pages d'identité 
  • Photos d'identité (x 2)
  • Formulaire de demande de visa (x 2)
  • La copie du billet d'avion aller/retour
  • Photocopie du carnet international de vaccination (N.B : le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire) 
  • Une photocopie de l'hébergement (réservation d'hôtel)

Pour les enfants qui ont un passeport individuel et qui voyage avec la mère, l'autorisation du père est obligatoire, ou une autorisation du juge de la protection des mineurs (à défaut d'une autorisation du père, cas père défunt ou  une mère célibataire). Sinon, le visa est gratuit pour les mineurs.

Prévoyez au moins 10 jours avant l'obtention de votre visa. 

Visa d'affaires

Pour les visas d'affaires, prévoyez les mêmes documents, avec en plus une lettre d'invitation du correspondant, ainsi qu'une lettre de la part de la société qui vous prendra en charge, sans oublier vos frais de séjour. Le délai de l'obtention du visa d'affaires est de 10 jours.

Les frais de visa pour une entrée simple au Niger sont de 90 euros, tandis que les frais d'un visa à entrée double sont de 150 euros. La durée du visa sera fixée par les autorités nigériennes en fonction de votre projet lors de ce séjour.

Sécurité 

Les menaces terroristes sont très élevées dans les frontières et peu fréquentes dans la capitale, mais il faut prendre en considération que les manifestations des opposants de l'organisme sont très violentes, et les accrochages entres les opposants et les militaires sont meurtriers

 

pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*